Turquie

Istanbul, la magnifique

on
3 septembre 2019

Métropole moderne et capitale économique de la Turquie, Istanbul est la seule ville au monde située à cheval sur deux continents, l’Europe et l’Asie, séparés par le détroit du Bosphore. Sa riche histoire et son ambiance unique font d’elle un aimant attirant d’innombrables visiteurs venus des quatre coins du globe.

Istanbul fait partie des villes qui m’ont toujours attiré en raison de son histoire glorieuse liée aux différents empires qui l’ont érigé en capitale : Byzantin, Romains et Ottomans.

Je partage avec vous dans ce qui suit quelques détails et conseils pour explorer l’une des plus belles villes du Monde (Mise à jour : Septembre 2019)


Que faire / visiter à Istanbul :

L’ancienne Byzance et Constantinople enchante ses visiteurs par la grandeur de ses monuments et la richesse de sa culture. Malgré le tas de visites et d’activités à faire à Istanbul où dans les alentours, nous nous sommes concentrés sur quelques incontournables sans trop courir, en raison de la courte durée de notre séjour (trois jours). Je vais vous dresser dans ce billet une liste des principales activités et visites à faire absolument à Istanbul.


#1 : Sultanahmet

Nous avons commencé notre séjour par la place Sultanahmet, au cœur du centre historique d’Istanbul.

…la place Sultanahmet, le cœur historique d’Istanbul

Le charmant parc « Sultanahmet Meydani »

Fontaine du parc Sultanahmet

Au milieu du quartier de la Vieilleville se dressent deux magnifiques témoins de la grandeur de l’Histoire Turc au fil du temps : la charmante basilique Sainte-Sophie « Aya Sofya » avec son immense coupole, transformée en mosquée à la chute de Constantinople, et la splendide mosquée Bleue « Sultanahmet Camii » avec ses six minarets et ses coupoles en cascade.

La basilique « Sainte-Sophie » transformée en mosquée « Aya Sofya »

La mosquée Bleue « Sultanahmet Camii »

Un somptueux tapis de tulipes sur la « Place Sultanahmet »

Juste à côte du « meydani », on trouve la Fontaine Allemande qui a été offerte en 1901 au sultan Abdulhamit II par l’empereur allemand Guillaume II symbolisant l’amitié turco-allemande.

La Fontaine Allemande

À quelques pas on arrive au célébrissime Palais de Topkapi, construit en 1453 et qui fut pendant quatre siècles le cœur de l’Empire Ottoman. Avec sa porte impériale, ses cours intérieures et son harem, ce joyau architectural fait partie des monuments immanquables d’Istanbul (Ticket d’entrée : 72 TL à partir de juillet 2019). Ne ratez pas la vue imprenable sur la mer de Marmara, le Bosphore et la Corne d’Or.

Porte d’entrée du Topkapi

Magnifique vue sur le Bosphore depuis le Topkapi

Sous la place Sultanahmet, se cache la spectaculaire Citerne Basilique, un réservoir d’eau souterrain vestige de l’ingéniosité byzantine. À quelques pas on trouve la célèbre Sublime Porte, la porte d’honneur monumentale du siège du gouvernement du sultan de l’Empire ottoman. Aujourd’hui, cette porte est celle de la préfecture d’Istanbul.

La Sublime Porte, désormais siège de la préfecture d’Istanbul.

Ce cœur historique d’Istanbul est celui qui nous a le plus aimés pour ses magnifiques sites et l’ambiance magique de ses ruelles.


#2 : Istanbul moderne

S’il y a un passage obligé à Istanbul, ce serait, sans doute, le district animé de Beyoglu, considéré comme étant le centre touristique et nocturne de la ville. La balade commence de la célèbre place Taksim en arpentant la grande rue piétonne d’Istiklal Caddesi (avenue de l’indépendance) avec ses édifices, ses boutiques, ses restaurants, son tramway historique et son ambiance animée. La flânerie se termine jusqu’à l’entrée de la Corne d’Or au niveau du quartier de Galata et sa fameuse Tour. Haut de 60 mètres, le bâtiment offre aujourd’hui une des plus belles vues sur la ville et abrite un restaurant.

La célèbre place Taksim

La célèbre rue piétonne d’Istiklal Caddesi

Pour notre dernier jour à Istanbul, nous avons choisi de se rendre à la dernière demeure impériale, le fascinant Palais de Dolmabahçe. Cet énorme et luxueux palace (600 mètres de long) a été construit dans un style occidental pour l’équivalent de 35 tonnes d’or. Il fut la résidence du Sultan Ottoman de 1853 à 1922 avant qu’Atatürk en fit même sa résidence présidentielle durant les dernières années de sa vie. La visite (obligatoirement guidée) coûte environ 40 TL pour l’ensemble du palais (Musée & Harem). Nous avons profité également de l’occasion pour prendre un café à la cafétéria du musée avec une vue imprenable sur le Bosphore.

Une vue imprenable sur le Bosphore depuis la cafétéria du musée de Dolmabahçe

Prix des musées :

  • Palais de Topkapi               : 72 TL + 42 TL pour la harem (à partir du 15 Juillet 2019)
  • Palais Dolmabahçe             : 60 TL + 40 TL pour la harem (mise à jour Juillet 2019)
  • Aya Sofia                              : 72 TL (mise à jour Juillet 2019)
  • Mosquée Bleue                    : Accès gratuit
  • Citerne Basilique                 : 20 TL (mise à jour Juillet 2019)
  • Tour de Galata                    : 25 TL (mise à jour Juillet 2019)

## : Mais pas que

Nous avons passé uniquement trois jours à Istanbul, ce qui reste insuffisant pour visiter cette magnifique ville.  Si vous passez plus de temps, vous aurez certainement l’occasion de visiter d’autres lieux et de faire d’autres activités notamment :

  • Faire un détour par la charmante Corne d’Or ;
  • Se perdre dans les bazars stambouliotes notamment le Grand Bazar et le marché aux épices (Bazar Égyptien), et no’ubliez pas de marchander !
  • Visiter la Mosquée Süleymaniye du sultan emblématique Soliman le Magnifique, l’une des plus belles mosquées impériales.
  • Faire une croisière sur le Bosphore et admirer les splendides palais et les Yalis (maisons ottomanes traditionnelles en bois) ;
  • Flâner dans les quartiers de la rive asiatique et ses lieux incontournables : la gare d’Haydarpaşa, le marché de Kadiköy, la rue Bagdat, Tour de Léandre… ;
  • Passer une journée aux îles aux Princes, lieux de villégiature favoris des riches familles stambouliotes aux 19e et 20e siècle.
  • Assister à un spectacle de derviche tourneur, une véritable tradition en Turquie.
  • Tenter l’expérience des hammams tucs…etc.

Où dormir :

Durant mes deux séjours à Istanbul, j’ai testé trois hôtels dans 2 quartiers différents :

A Sultanahmet :
  • Maywood Hôtel: 60 €/Nuit (environ 650 DH) pour une chambre double que j’avais testée en avril 2016. Hôtel très bien situé sur le quartier historique de Sirkeci, offrant un bon petit déjeuner.
  • Hotel Empress Zoe: 65€/Nuit (750 DH environ) pour une chambre double que j’avais réservé en mai 2017. Un hôtel très charmant offrant un cadre atypique, chaleureux et très cosy. Il est très bien situé à quelques pas sultanahmet meydani. J’ai rédigé un article détaillé sur l’hôtel >> à découvrir.
A Taksim :
  • Trass Hotel: 46€/ Nuit (environ 500 DH) pour une chambre double que j’avais testée en mai 2017. Hôtel bénéficiant d’un très bon emplacement à quelques pas de la célèbre avenue Istiklal, et proposant un très bon petit déjeuner.

Personnellement, je recommande de combiner les deux quartiers Sultanahmet et Taksim pour bien profiter des deux côtés de la ville. Cela dit, vous pouvez facilement sillonner la ville grâce à son système de transport en commun très efficace.


Se déplacer à Istanbul :

Depuis l’aéroport : 

Istanbul dispose de deux aéroports : Le nouvel aéroport İstanbul Havalimanı (IST) et Sabiha (SAW).

Le nouvel aéroport est situé à environ 50 kilomètres au nord-ouest d’Istanbul, à proximité de la Mer Noire. Pour se rendre au centre-ville, il y a plusieurs options :

  • Les navettes « Havaist » situées à la sortie de l’aéroport se rendent au centre-ville notamment du côté de Taksim (18 TL) et du Sultanahmet (Tarif : 18 TL).
  • En taxi, il faut compter environ 200 TL la course pour se rendre au centre-ville ;
  • En voiture, il faut compter entre 45 minutes et une heure pour rallier le centre-ville ;

Depuis l’aéroport de Sabiha, qui est situé un peu loin de la ville, la meilleure option pour rejoindre le Taksim est d’emprunter les navettes « Havabus » en environ 90 minutes (Tarif : 18 TL).

Vous pouvez également trouver d’autres moyens de transport pour se rendre à votre adresse (Uber, Taxi, Transferts privés…).

Se déplacer en ville :

Istanbul jouit d’un vaste réseau de transport en commun (tramway, bus, métro …), notamment d’un réseau de tramways particulièrement efficace. Le métro est relativement peu développé mais il est en perpétuelle évolution.

Pour passer d’une rive à l’autre, vous pouvez emprunter les fameux bateaux « vapür » qui traversent le Bosphore. Ils sont également utiles pour rejoindre les îles aux princes.

Durant notre séjour, nous avons opté pour l’Istanbul Kart qui coûte environ 6 TL. C’est une carte magnétique rechargeable qui permet d’emprunter les différents moyens de transport public à demi-tarif. Ainsi, le voyage coûte 2,60 TL, puis c’est environ 1,70 TL pour les correspondances pendant les 2h suivantes. Il est possible d’acheter également des jetons à usage unique mais ça coûte plus cher (5 TL/Trajet).

Prix des transports :

  • Jeton à usage unique         : 5 TL (environ 11.5 DH)
  • Prix Istanbul Kart                : 6 TL (environ 14 DH)
  • Trajet avec Istanbul Kart    : 2.6 TL (environ 6 DH)
  • Pour plus d’information : http://www.istanbul-ulasim.com.tr/en

Bon Plan : Pour se déplacer, je vous recommande une appli efficace Trafi  pour utiliser les moyens de transport en commun.


Manger à Istanbul :

A Istanbul, il y a des restaurants et des pâtisseries un peu partout et pour tous les goûts. De plus, la ville est très connue pour le street-food et vous pourrez goûter aux meilleures spécialités turques pour quelques lires.

Durant notre séjour, nous avons essayé de déguster quelques spécialités culinaires turques notamment le döner kebab, la spécialité turque la plus répandue dans le monde, le kebab Iskender qui est préparé avec du pain grillé, des tomates, du yaourt et de la viande légèrement épicée, et les koftés épicés (boulette de viande). Nous n’avons pas goûté aux fameux dolmas, des poivrons farcis au riz, à la viande hachée et des épices.

Istanbul est réputée également pour ses spécialités pâtissières. Nous avons profité de l’occasion pour goûter à quelques gourmandises notamment les baklavas, les loukoums et le kunefé.

Pour accompagner ces délices, n’hésitez à boire les deux boissons nationales : le Çay, le thé noir servi dans de jolis petits verres, et le café turc (que j’affectionne particulièrement). Le Ayran est également une boisson très consommée par les turcs, une sorte de yaourt servit avec n’importe quel type de repas notamment le kebab.

Le çay stambouliote, véritable tradition turc


Shopping à Istanbul :

Istanbul est l’une des destinations favorites des touristes marocains, non seulement pour ses sites historiques et son ambiance animée mais également pour faire du shopping (des fois c’est l’unique but de la visite !). La ville offre une multitude d’options shopping allant de ses bazars réputés, ses charmantes ruelles et avenues en arrivant à ses malls modernes. On vous présente ainsi une petite sélection des meilleures adresses :

Les bazars :
  • Le célèbre Grand Bazar où on trouve principalement des produits de l’artisanat local (tapis, bijoux, articles en coton, …)
  • Le Bazar Egyptien (Mısır Çarşısı) spécialisé en épices.
  • Arasta Bazarun bazar assez sympa à quelques pas de la Mosquée Bleue et de l’hôtel Empress Zoé.
Centres commerciaux :
  • Istinye Park  : le plus luxueux et l’un des plus grands d’Istanbul.
  • Kanyon  : mall aux 4 étages, situé au milieu du quartier des affaires de Levent.
  • Cevahir  : imposant mall abritant des montagnes russes et la seconde plusb grande horloge au monde.
Avenues de shopping :
  • Le quartier de Nisantasi, un des quartiers les plus huppés d’Istanbul.
  • Bagdat Caddesi (l’avenue de Bagdad) située sur la rive asiatique, connue pour être les Champs-Élysées stambouliote.
  • L’avenue Istiklal, un des plus importants centres de shopping à Istanbul.

Mes impressions :

Ville aux multiples couleurs, Istanbul a su garder au fil de son histoire une richesse culturelle et architecturale singuliers. Malgré la durée courte de notre séjour, nous avons adoré ce voyage qui nous a donné l’envie d’y retourner et y consacrer beaucoup plus de temps tant que cette magnifique ville regorge de lieux fascinants.

La liste des lieux et activités présentés dans ce billet est non exhaustive mais elle permet tout de même de se faire une idée sur cette ville impressionnante.

Aller visiter Istanbul, c’est la certitude de l’émerveillement.

Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas ! À bientôt les touristes !


Le coin pratique :

  • Formalités d’entrée : les Marocains n’ont pas besoin de visa pour un séjour de moins de 90 jours. La durée de validité du passeport doit être au moins supérieure à 150 jours.
  • Monnaie : la devise du pays est la lire turque : 1 TL = 1,65 DH (mise à jour juillet 2019)
  • Quand partir : de préférence le printemps ou l’été entre Mai et Septembre.
  • Coût de la vie : bien qu’elle soit la ville la plus chère du pays, le coût de la vie reste très abordable ;
  • Décalage horaire : + 2H par rapport au Maroc.
  • Liens utiles :

TAGS
RELATED POSTS
1 Comment
  1. Répondre

    helene

    26 juin 2019

    very nice ,thank you

LEAVE A COMMENT